Revue Édition
Monstruosa N° 38
Participation à la revue d'art contemporain Monstruosa, Metz, mai 2022.
Monstruosa est un espace de réflexions, de discussions et de diffusion dédié aux pratiques du dessin contemporain.
Publication dans le numéro 38 de la revue Monstruosa, Metz, mai 2022, d'un montage issu de la série inédite Afriques fantômes, 2019.
Exposition en duo
C'est la vie !

Frédéric Khodja / Jeremy Liron

Le Cloître Art Contemporain, Lyon
Exposition en duo
Dimanche 25/09/2022 - Samedi 22/10/2022
Exposition collaborative avec la galerie Isabelle Gounod (Paris)

Vernissage de l'exposition de dimanche 25 septembre à 12h.
Du 25/09/2022 au 22/10/2022
Vernissage le dimanche 25 septembre à midi

Je ne crois pas aux paysages

Exposition collective
Avec Mélanie Delattre-Vogt, Marc Desgrandchamps, Frédéric Khodja, Galerie Michel Descours, Lyon, 2019
S’appuyant sur une citation tirée du Livre de l’intranquillité de Fernando Pessoa, « Je ne crois pas aux paysages », l’exposition interroge le caractère polymorphe de la notion de paysage chez trois artistes contemporains : Mélanie Delattre-Vogt (1984), Marc Desgrandchamps (1960) et Frédéric Khodja (1960). Paysages-fictions, paysages-cinéma, paysages-mémoire, paysages-géographie… A travers une trentaine d’œuvres, nous invitons le spectateur à une traversée kaléidoscopique.
texte de présentation

À l'occasion de cette exposition, la galerie Michel Descours lance une nouvelle collection de catalogues : des cahiers de 32 pages rapprochant un ou des textes et une sélection de reproduction d'oeuvres. Pour ce premier opus, nous avons soumis un questionnaire aux trois artistes afin de recueillir leur lecture personnelle de la notion de paysage et leur manière d'apréhender ce genre essentiel de l'histoire des arts.

——

Dame nature est morte à la Galerie Michel Descours

Par Jean-Emmanuel Denave, Mardi 8 octobre 2019

« Je ne crois pas aux paysages. Parfaitement. » écrit, en refusant de se justifier, le poète Fernando Pessoa. Sans se justifier beaucoup plus, la Galerie Michel Descours a invité trois artistes contemporains sous l'égide de cet athéisme paysager. C'est curieux pour Marc Desgrandchamps qui ne fait, depuis bien des années, quasiment que cela : peindre des paysages ! Mais ça l'est moins lorsqu'on découvre concrètement ses toiles qui ne cessent de faire dégouliner les perspectives, trembler les lignes d'horizon et les motifs, rendre aussi fantomatique que vaporeuse toute réalité, qu'elle relève de dame nature ou de ses excroissances humaines.

C'est aussi assez curieux pour Frédéric Khodja qui dessine, surtout, des architectures imaginaires et des espaces improbables, en ouvrant des fenêtres quasi "paysagères" ou (plutôt) cinématographiques sur le monde. L'artiste se révèle être aussi, par la bande, un post-romantique : certes moins versé vers le rendu paysager scrupuleux de l'École de Fontainebleau, que traversé par des rémanences d'odeurs, de sensations, de ruines, d'atmosphères, de hasards de paysages. Il ne croit pas plus aux paysages qu'en dieux, mythes, prodigalité de la nature ou en la perfection de l'image... Mais il constate (crayons et craies en main), s'appuie, et nous avec lui, sur leurs forces plastiques.

 

Je ne crois pas aux paysages
Carton exposition
Design Agence Perluette & BeauFixe, Lyon.

Je ne crois pas aux paysages
Mélanie Delattre-Vogt, Marc Desgrandchamps, Frédéric Khodja
Septembre-Octobre 2019 / Galerie Michel Descours, Lyon.
Je ne crois pas aux paysages
Vue salle Frédéric Khodja, mur du fond et mur de gauche.
Je ne crois pas aux paysages
Mélanie Delattre-Vogt, Marc Desgrandchamps, Frédéric Khodja
Septembre-Octobre 2019 / Galerie Michel Descours, Lyon.
Je ne crois pas aux paysages
Salle Frédéric Khodja, vue mur de droite et retour.
Je ne crois pas aux paysages
Mélanie Delattre-Vogt, Marc Desgrandchamps, Frédéric Khodja
Septembre-Octobre 2019 / Galerie Michel Descours, Lyon.
Je ne crois pas aux paysages
Salle Frédéric Khodja, diptyque, 2019, collection privée.
Je ne crois pas aux paysages
Mélanie Delattre-Vogt, Marc Desgrandchamps, Frédéric Khodja
Septembre-Octobre 2019 / Galerie Michel Descours, Lyon.
 
Je ne crois pas aux paysages
Salle Frédéric Khodja, au premier plan, Zorzi, dessin, 2011, collection privée.
Je ne crois pas aux paysages
Mélanie Delattre-Vogt, Marc Desgrandchamps, Frédéric Khodja
Septembre-Octobre 2019 / Galerie Michel Descours, Lyon.
Je ne crois pas aux paysages
Salle Frédéric Khodja, mur de droite.
Je ne crois pas aux paysages
Mélanie Delattre-Vogt, Marc Desgrandchamps, Frédéric Khodja
Septembre-Octobre 2019 / Galerie Michel Descours, Lyon.
Je ne crois pas aux paysages
La galerie, le soir.
Je ne crois pas aux paysages
Mélanie Delattre-Vogt, Marc Desgrandchamps, Frédéric Khodja
Septembre-Octobre 2019 / Galerie Michel Descours, Lyon.
 
Je ne crois pas aux paysages
Pages catalogue, cahier 32 pages, design Perluette & BeauFixe, Lyon, 2019.
Je ne crois pas aux paysages
Mélanie Delattre-Vogt, Marc Desgrandchamps, Frédéric Khodja
Septembre-Octobre 2019 / Galerie Michel Descours, Lyon.
Je ne crois pas aux paysages
Pages catalogue, cahier 32 pages, design Perluette & BeauFixe, Lyon, 2019.
Je ne crois pas aux paysages
Mélanie Delattre-Vogt, Marc Desgrandchamps, Frédéric Khodja
Septembre-Octobre 2019 / Galerie Michel Descours, Lyon.
Je ne crois pas aux paysages
Pages catalogue, cahier 32 pages, design Perluette & BeauFixe, Lyon, 2019.
Je ne crois pas aux paysages
Mélanie Delattre-Vogt, Marc Desgrandchamps, Frédéric Khodja
Septembre-Octobre 2019 / Galerie Michel Descours, Lyon.
Je ne crois pas aux paysages
Pages catalogue, cahier 32 pages, design Perluette & BeauFixe, Lyon, 2019.
Je ne crois pas aux paysages
Mélanie Delattre-Vogt, Marc Desgrandchamps, Frédéric Khodja
Septembre-Octobre 2019 / Galerie Michel Descours, Lyon.
Je ne crois pas aux paysages
Pages catalogue, cahier 32 pages, design Perluette & BeauFixe, Lyon, 2019.
Je ne crois pas aux paysages
Mélanie Delattre-Vogt, Marc Desgrandchamps, Frédéric Khodja
Septembre-Octobre 2019 / Galerie Michel Descours, Lyon.