Exposition collective
Terrains de jeux
Terrains de jeux
Gaëlle Foray / Frédéric Khodja / Sylvie Sauvageon
La Maison du Terroir / Musée Marius Audin hors les murs / Beaujeu
Responsable scientifique des collections, Marie Haquet
Scénogaphie, Nicoles Franchot

Mettre en résonance les collections avec la création contemporaine, favoriser l’émergence d’un nouveau regard...
Autant de raisons pour lesquelles Gaëlle Foray, Frédéric Khodja et Sylvie Sauvageon ont été invités à dialoguer
avec les œuvres du Musée Marius Audin.
Trois artistes, trois regards, trois démarches artistiques pour une collection qui s’attache
à raconter une mémoire collective, liée à un territoire, à des objets, à des espaces vécus.

Les assemblages de Gaëlle Foray sont des récits qui explorent et interrogent nos pratiques culturelles, nos normes sociales, nos débats politiques.

Frédéric Khodja joue avec les images. Il souligne l’existence de nos représentations mentales individuelles, issues de souvenirs et d’impressions.

Sylvie Sauvageon collecte l’image du souvenir d’un instant vécu, d’une découverte, d’une rencontre, d’un objet, d’un paysage...
et en réalise une copie dans de minutieux dessins.

Terrains de jeux

Terrains de jeux
Gaëlle Foray, Frédéric Khodja, Sylvie Sauvageon
Musée Marius Audin hors-les-murs, Beaujeu
Exposition collective

, 2024
texte de présentation

Mettre en résonance les collections avec la création contemporaine, favoriser l’émergence d’un nouveau regard… Autant de raisons pour lesquelles Gaëlle Foray, Frédéric Khodja et Sylvie Sauvageon ont été invités à dialoguer avec les œuvres du Musée Marius Audin de Beaujeu. Trois artistes, trois regards, trois démarches artistiques pour une collection qui s’attache à raconter une mémoire collective, attachée à un territoire, à des objets, à des espaces vécus.

Frédéric Khodja joue avec les images et la représentation. Il décortique la façon dont nous composons, regardons, analysons. Dans les musées, l’image est une matière scientifique à traiter avec précaution car loin d’être toujours objective. Que représenter et comment quand il s’agit de mémoire collective ? Cette question résonne avec la démarche de l’artiste, qui mène une enquête mentale et visuelle à partir de cartes postales détournées, de paysages recomposés et d’images projetées. Il souligne que notre mémoire des lieux et des paysages ne se limite pas à une vue unique. Elle véhicule autant de souvenirs et d’impressions qu’il existe des personnalités différentes. La somme de ces univers individuels prend forme dans le musée, qui matérialise ainsi la fabrique collective d’une mémoire et d’un patrimoine commun. « Il ne s’agit pas seulement de traiter du souvenir mais de traiter de ce qui anime, de ce qui met en mouvement. » 

Marie Haquet, responsable scientifique du Musée Marius Audin, Beaujeu
 

De Beau au Jeu

La collection, l'invention, la fiction

Mon apparition à Beaujeu s'est faite comme l'arrivée dans un nouveau port. Un nouveau terrain.

Les agencements proposés s'appuient sur une enquête visuelle qui s'est révélée au fur et à mesure à partir différents éléments visuels dont des cartes postales, une projection de diapositives, des peintures et dessins qui forment un ensemble iconologique.

Une iconologie.

Faire fictions faire frictions avec un terrain est un jeu d'images, de langages.

F.K 2023

La collection du peintre Beau, Frédéric Khodja

Peintures à l’huile et collages de parties peintes à l’huile sur cartes postales, 2023.

Cet ensemble constitue une « mémoire topographique singulière », disséminée aux côtés des objets-témoins du territoire et de reproductions d’archives visuelles. La collection du peintre Beau évoque le ressenti individuel de lieux communs, tandis que la production en série fait écho à la démarche du collectionneur constituant des séries thématiques.
 

L’invention d’un monde, Frédéric Khodja

Installation à partir d’un projecteur Simda et d’un carrousel de 80 diapositives (1923/2023), 2023.

Telle une lanterne magique, l’installation projette un ensemble d’images assemblées pour constituer une géographie d’images propre à l’artiste. Cette « collection émotionnelle, culturelle, artistique et géographique » est un pendant intime des ensembles thématiques constitués par le Musée Marius Audin pour refléter l’univers du Nord-Beaujolais.

Terrains de jeux
Mur collectif 
Cliché Nicolas Franchot
Terrains de jeux
Mur collectif (détail)
Cliché Nicolas Franchot
Terrains de jeux
Préparatifs atelier avant accrochage
Terrains de jeux
Visionnage diapositives et tri de cartes postales reçues
Terrains de jeux
Préparatif atelier visionnage et montage des diapositives
Terrains de jeux
Image diaphane projetée issue de l'ensemble L'invention d'un monde
Terrains de jeux
Dispositif de projection L'invention d'un monde

L'invention d'un monde est un dispositif de projections et de rétroprojections d'images négatives dites diapositives. Le procédé de projection s'apparente à une lanterne magique, le projecteur est présenté face à un écran bi-face ( comme un théâtre optique) et contient un ensemble constitué de 80 diapositives collectées, (retouchées, montées selon) chez différents vendeurs collectionneurs et amateurs.
Cliché Nicolas Franchot

Terrains de jeux

La collection du peintre Beau, 
Peinture à l'huile sur carte postale 2023. (extrait de l'ensemble de 18 cartes postales)

Terrains de jeux
Vue d'une partie de la salle du musée qui accueille La collection du peintre Beau
Cliché Nicolas Franchot
Terrains de jeux
La collection du peintre Beau, 
Peintures à l'huile sur cartes postales, 2023. (extrait de l'ensemble de 18 cartes postales)
Cliché Nicolas Franchot
Terrains de jeux
La collection du peintre Beau, 
Peintures à l'huile sur cartes postales, 2023. (extrait de l'ensemble de 18 cartes postales) en vis-à-vis de documents iconographiques proposés par le musée.
Cliché Nicolas Franchot
Terrains de jeux
La collection du peintre Beau, 
Peintures à l'huile sur cartes postales, 2023. (extrait de l'ensemble de 18 cartes postales) en vis-à-vis de documents iconographiques proposés par le musée.
Cliché Nicolas Franchot