fk
Five faces of Moon Feed

__

Espace Aldébaran / Jardins publics / Jardins privés / Castries / été 2005 /

alde1 alde4bis alde2bis alde3bis alde5bis


Five faces of Moon Feed

Réalisées dans l’atelier de Claude Destang à Saint Jean de Fos, ces cinq empreintes de terre cuite sont des images de mon visage, chacune étant un état d’autoportrait et un jardin intérieur. Chaque terre cuite indique une zone sensuelle, laquelle est alimentée par un végétal qui se développe comme une plante dans un pot.

Remerciements à Danie Orgias, Louise Romain, Freddy Valette, Michèle et François Dezeuze. Les empreintes et les cuissons ont été réalisées chez Monsieur et Madame Claude Destang, potiers vignerons, assistés d’ Agathe et de Marion.

F.K


Aldébaran,
L’étoile la plus brillante de la constellation d’Orion ou la pupille de l’oeil du taureau, renoue, pour le bonheur de l’Etre, avec les plus anciennes traditions humaines de fusion de la Nature et des Arts. Toute la Nature et tous les Arts, selon l’inspiration profonde de l’Homme.
« Il faut cultiver son jardin », qu’il soit ` Nature sauvage` ou Nature cultivée, structurée, donc : culturelle – les jardins sont généralement enclos Aldébaran, cosmique, ouvre les jardins de toute Nature aux créations de tous les Arts – du jardin dans l’Art à l’Art dans le jardin, il est ainsi rendu à l’Homme ce qui lui revient sous le soleil.
L’Art habite les jardins depuis bien longtemps : surtout les jardins cultivés ! car il y a une culture des jardins, exaltée en France depuis François Ier, en Italie depuis la Renaissance et en Angleterre au 18ème siècle sous l’influence française. Mais cette culture des jardins est souvent élitiste, elle habite quelques lieux `secrets`. Ainsi par exemple, les jardins du Terral appartenaient à l’archevêché de Montpellier, ou bien peu de gens entraient et circulaient : des botanistes, bien sûr! architectes et artistes aussi, une élite intellectuelle.
Aujourd’hui, il était temps d’ouvrir à nouveau les jardins aux artistes pour qu’ils pointent des articulations bien évidentes ! tellement évidentes qu’elles crèvent les yeux, c’est à dire qu’on ne les voit même plus ! sauf les artistes eux-mêmes, bien sûr, les plus habiles pour révéler les complétudes extrêmes : agnostiques, aquatiques, aériennes, et souterraines…

Erik Venard – mai 2006



Artistes invités :
Luc Bouzat / Yves Caro / Jean-marc Demay / Anthony Duchêne / Emmanuelle Etienne / Dominique Gauthier / Anne Jallais / Alain Lapierre / Steven Marsden /
© Frédéric Khodja & La Rue de Russie
2009 / 2012